bandeau YAROL.jpg

Hot Like Dynamite a été conçu sur les milliers de kilomètres parcourus pendant la première tournée en solo de Yarol Poupaud et achevé au mythique studio parisien Motorbass.


Tout commence à l’été 2019, entre deux concerts, par un break avec Victor Mechanik, le multi-instrumentiste de 28 ans à l’aura électrique qui accompagne Yarol aux claviers. Dans le coin de campagne où ils posent leurs sacs, une grange aménagée en studio leur fait de l’oeil. Chauffés à blanc par l’enchaînement des dates, les deux musiciens s’immergent des nuits entières dans un son tendu, intense et dansant, perfusé à l’énergie de la route. En tête-à-tête dans ce studio isolé, ils partent en quête d’une écriture moins systématique, de schémas mélodiques moins convenus. Ils font décoller les morceaux pour transformer chaque titre en pochette-surprise.


Composé et enregistré au vert, Hot Like Dynamite a trouvé sa couleurdéfinitive à Paris, au studio Motorbass créé par le regretté Philippe Zdar, où sont passés Phoenix, les Beastie Boys ou Franz Ferdinand. Mixés à l’automne 2020, entre deux confinements, avec Antoine Poyeton et Pierre Juarez, les morceaux deviennent des incitations à prendre la route toutes fenêtres baissées, à pousser le volume à fond, à rejoindre une énorme fête. Pour danser, enfin.